Irena Brežná


Prix fédéraux de littérature 2012

Irena Brežná

 

est née en Tchécoslovaquie en 1950 et a émigré en Suisse en 1968. Après des études en langues slaves, en philosophie et psychologie, elle milite pour la libération des prisonniers politiques soviétiques. Depuis 1981, Irina Brežná travaille comme écrivain, publiciste et journaliste indépendante. Publiés en Suisse, en Allemagne et en Slovaquie, ses travaux journalistiques ont reçu plusieurs récompenses. Dans ses livres, elle traite surtout de sujets tels que la patrie et l’exil sur une terre étrangère. Irena Brežná vit et travaille à Bâle.

 

«Die undankbare Fremde. Roman»

Berlin, Verlag Galiani, 2012

ISBN 978-3-86971-052-5

 

Faire de sa condition d’étranger une patrie: c’est à cette formule que l’énergique narratrice d’Irena Brežnás parvient tout à la fin de son récit. Une narratrice à deux voix. La première appartient au passé de la jeune fille venue de Tchécoslovaquie en Suisse et accompagne le passage de l’enfance à l’adolescence ; la seconde est celle du présent, de la vie quotidienne d’une interprète qui traduit à l’intention des autorités les destins des migrants d’aujourd’hui, destins dont elle a tiré la prose poétique de ce livre. L’exil comme métaphore paradoxale, comme vu à travers une loupe, entre les extrêmes du comique et du sérieux, profond et touchant.

 

Lecture par l'auteure

Irena Brežná lit un extrait de son ouvrage prime « Die undankbare Fremde ».

Distinctions 

1984 : 1er prix de littérature étrangère en langue allemande par le département de linguistique appliquée de l’université de Berne.

2002 : Prix Theodor Wolff pour «Sammlerin der Seelen», Berlin, Aufbau-Verlag, 2003.

2008 : Prix de l’association des écrivains slovaques du meilleur livre de l’année pour «Die beste aller Welten», Berlin, edition ebersbach, 2008.

2012 : Prix de littérature suisse pour «Die undankbare Fremde», Berlin, Verlag Galiani, 2012.