Massimo Daviddi


Prix fédéraux de littérature 2012

Massimo Daviddi 

 

Né à Florence en 1954, vit entre Mendrisio, Chiasso, Milan. S’occupe de formation des adultes dans un contexte institutionnel, en accompagnant des personnes et des groupes dans leurs réflexions humaines et professionnelles. 

 

«Il silenzio degli operai»

Milano, La vita felice, 2012

ISBN 9788877994752

 

Dans ce recueil très abouti de vers et de proses concentrées, son troisième, Massimo Daviddi raconte, dans un langage rugueux et essentiel, l’irréductible autonomie des objets même les plus quotidiens ; il évoque l’appréhension d’une menace obscure qui jette ses ombres sur notre vie traversée par une violence soudaine et immotivée. Dans la section qui donne son titre au livre, Daviddi a su évoquer, avec une «piété» poétique, la dureté des conditions de travail, mais aussi la douceur des moments partagés dans l’existence des personnes vivant à la périphérie des villes, aux marges de l’histoire

 

Lecture par l'auteur

Massimo Daviddi lit un extrait de son ouvrage primé « Il silenzio degli operai ».

Distinction 

2012 : Prix fédéral de littérature pour Il silenzio degli operai, Milan, Edizioni La vita felice, 2012.